Mes Mots

Voici Mes Mots, mon WebLog à moi. Comme le disait le dernier film d'un lycée bordelais, écrire sur internet, c'est écrire pour être lu tout en préservant son identité. C'est partager indifféremment avec inconnus et amis. C'est cela que je souhaite.

28 février 2010

La mer, amère

Je profite des dimanches poétiques pour poster à nouveau ce poème qui a ouvert ce blog et qui a beaucoup d'importance pour moi.

Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage,
Et la mer est amère, et l'amour est amer,
L'on s'abîme en l'amour aussi bien qu'en la mer,
Car la mer et l'amour ne sont point sans orages.

Celui qui craint les eaux qu'il demeure au rivage,
Celui qui craint les maux qu'on souffre pour aimer,
Qu'il ne se laisse pas à l'amour enflammer,
Et tous deux ils seront sans hasard de naufrage.

La mère de l'amour eut la mer pour berceau,
Le feu sort de l'amour, sa mère sort de l'eau,
Mais l'eau contre ce feu ne peut fournir des armes.

Si l'eau pouvait éteindre un brasier amoureux,
Ton amour qui me brûle est si fort douloureux,
Que j'eusse éteint son feu de la mer de mes larmes.

    Marbeuf

MerAmer

D'autre dimanches poétiques, à lire sur d'autres blogs :
Celsmoon, Edelwe, Mango, Lepetitmouton, Abeille, Emmyne, Paradoxale, Chrestomanci, Mariel, Laurence, Ankya, Herisson08, Anjelica, Schneeweiss, George, Fleur, Esmeraldae, Armande, Restling, Satya, Violette, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin, Soie, Alex, Hambre, Katell, Mathilde, Schlabaya, Hilde, Saphoo, La plume et la page, Tinusia, Chrys...

Posté par uhbnji à 22:16 - Poésie / Littérature - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

14 février 2010

L'homme et la mer

JoshuaHomme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton cœur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Charles Baudelaire

D'autre dimanches poétiques, à lire sur d'autres blogs :
Celsmoon, Edelwe, Mango, Lepetitmouton, Abeille, Emmyne, Paradoxale, Chrestomanci, Mariel, Laurence, Ankya, Herisson08, Anjelica, Schneeweiss, George, Fleur, Esmeraldae, Armande, Restling, Satya, Violette, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin, Soie, Alex, Hambre, Katell, Mathilde, Schlabaya...

Posté par uhbnji à 21:32 - Voiles dans le vent - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 février 2010

Coupe de l'America, première partie

Ils nous ont bien fait attendre (je plains ceux qui avaient pris une semaine de congé pour assister à la course et qui n'auront pu voir que la première manche). Mais aujourd'hui, ils nous ont offert un beau spectacle. Je parle évidement du catamaran Alinghi et du trimaran BMW Oracle qui ont enfin disputé la première manche de la 33ème Coupe de l'America cet après-midi.
La procédure de départ a été un grand moment. Alors que les spécialistes disaient qu'il n'y aurait probablement pas de dial-up entre les deux multi-coques géants, nous avons eu droit à cette situation classique en match racing, mais vraiment impressionnante dans ce cas précis. Alinghi a écopé d'une pénalité pour ne pas s'être écarté assez tôt alors que BMW Oracle était prioritaire. Au signal de départ, BMW est resté scotché, face au vent. Il a passé la ligne de départ avec 1 min 27s de retard sur son concurrent. Mais il s'est avéré le plus rapide, même dans le petit temps (7-8 nœuds de vent), qu'on ne lui estimait pas favorable. Il a fini la course avec 15min 28s d'avance sur le defender (dues en partie à la pénalité, mais pas seulement, évidement).

Un très bon résumé de la course sur le site de la Coupe de l'America. La vidéo complète était annoncée pour 22h mais je ne l'ai pas trouvée. En attendant, on peut voir de très belles images sur la vidéo "résumé du jour".

Prochaine manche prévue dimanche à 10h.

Posté par uhbnji à 23:32 - Voiles dans le vent - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 février 2010

Les deux géants ne se sont pas envolés

Après une si longue et si dure bataille devant les tribunaux, tous le monde (de la voile) attendait de les voir enfin se mesurer sur l'eau. Ces deux oiseaux improbables, Alinghi, le catamaran de 90 pieds (27 m) avec son mât de près de 50 m et BMW-Oracle, le trimaran de 90 pieds avec son aile rigide géante de 68 m, devaient s'affronter ce matin à Valence pour la première manche de la 33ème Coupe de l'America. Mais faute de vent, celle-ci a été reportée à mercredi. Il faudra donc patienter encore un peu. En attendant, vous trouverez de superbes photos sur ce blog entièrement consacré au team BMW-Oracle.

Posté par uhbnji à 22:06 - Voiles dans le vent - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 janvier 2010

Un week-end en mer

En ce moment, je participe de manière assez irrégulière aux dimanches poétiques de Celsmoon. Ce n'est pas que je n'aime plus la poésie, mais plutôt que j'ai des week-end bien chargés.
Ce week-end fut pour moi l'occasion de retrouver la mer. Cela faisait plus d'un an que je n'avais pas mis les pieds sur le pont d'un bateau, alors je vous laisse imaginer ma joie lorsque l'on m'a proposé mercredi dernier de passer tout le week-end en mer !
TasPoisSamedi, réveil à 6h30, RDV à 7h15 en bas de chez moi. Après avoir récupéré les autres équipiers, nous arrivons sur le port du Moulin Blanc et embarquons les vivres et le matériel nécessaire pour le week-end. Rapide petit-déjeuner à bord en attendant le levé du jour, puis nous finissons de préparer le bateau et nous larguons les amarres. A 9h, nous retrouvons le second bateau qui nous accompagne se week-end et qui vient de sortir du port du Château. Il fait grand beau, pas beaucoup de vent dans la rade, heureusement le courant nous est favorable. Sous grand voile et génois, nous naviguons tranquillement au près, avec une houle longue, qui nous laisse tout loisir de faire connaissance avec le reste de l'équipage, et de profiter du paysage, surtout lorsque l'Etoile (à moins que ce ne soit la Belle Poule, je suis incapable de les reconnaitre) nous dépasse en doublant la pointe du Portzic. A la sortie du goulet, nous remettons vers le Conquet tout en déjeunant puis nous redescendons sous spi vers les Tas de Pois, gros rochers que la mer a peu à peu séparée de la terre. Le passage entre ces masses rocheuses est toujours impressionnant, même avec une mer plutôt calme. Après un petit tour, nous nous dirigeons vers Camaret, tout en profitant du magnifique coucher de soleil.
CamaretPellerinDimanche, nous passons la matinée à Camaret. Vue sur le fort Vauban et la chapelle Notre-Dame de Rocamadour au levé du soleil, que demander de mieux lorsque l'on quitte à regret la chaleur de son sac de couchage ? Une fois de plus, je pense aux magnifiques dessins de Pellerin dans une de mes séries BD préférées : L'Epervier. Je ne saurais trop vous la recommander. Un peu après midi, on quitte le port. De nouveau grand soleil, un petit vent et pas de houle. Le retour c'est passé tranquillement, avec encore un joli bord sous spi dans la rade, où tous les voiliers de Brest semblaient être de sortie. Arrivée au port du Moulin Blanc vers 17h, il ne restait plus qu'à ranger et nettoyer le bateau, et déjà, c'était la fin du week-end. Évidement, il est passé trop vite !

Posté par uhbnji à 21:08 - Voiles dans le vent - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,


19 janvier 2010

Réseaux sociaux et recherche d'emploi

Qui ne connais pas les réseaux sociaux ? Tout le monde a déjà entendu parler de Facebook ou de Copains d'avant. Enfin, dans les faits, ce serait 97% des français, toutes classes d'âge confondues, qui connaîtraient Facebook au moins de nom, et 93% pour Copains d'avant (selon une enquête IFOP de novembre 2009).

Comme tout jeune diplômé de ma génération, j'utilise beaucoup internet pour mes recherches d'emploi. Du coup, je me suis posé un certains nombre de questions sur l'utilisation des réseaux sociaux dans une recherche d'emploi.

La première évidement, fut : est-il utile, voir indispensable comme certains n'hésitent pas à le clamer, d'utiliser les réseaux sociaux lors d'une recherche d'emploi ?
La deuxième en découle directement : si les réseaux sociaux sont utiles, le ou lesquels choisir dans le cadre d'une recherche d'emploi ? (question subsidiaire, combien en utiliser ?)
Dernière question, comment bien les utiliser, que ce soit en période de recherche d'emploi ou lorsque l'on a un poste ?

Personnellement, j'ai choisi de créer un profil sur Viadeo, qui est je crois le réseau social professionnel le plus utilisé des français, et sur LinkedIn, qui est plus tourné vers l'international.
Je trouve Viadeo plus convivial, plus sympa à utiliser. J'y ai d'ailleurs plus de contact, y suis plus active, et il m'a permis d'obtenir quelques informations sur des entreprises qui m'intéressent, même si pour le moment ça ne s'est jamais concrétisé par un job. Mais j'essaie aussi de garder mon profil LinkedIn à jour et de tisser peu à peu un vrai réseau.

Et vous que faites-vous ? Je sais que quelques-uns de mes lecteurs réguliers sont, ou ont été récemment, en recherche d'emploi. Utilisez-vous les réseaux sociaux ? Comment ? Vous ont-ils déjà été utiles ?

Posté par uhbnji à 22:19 - L'emploi et moi - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 janvier 2010

Bonne année en poésie

Je n'ai pu participer au premier dimanche poétique de l'année car je n'avais pas accès à Internet depuis le petit village de Charente, pas très loin de Cognac, où j'ai fêté la saint Sylvestre. Alors c'est avec un peu de retard que je vous souhaite la bonne année, par l'intermédiaire des mots de Rosemonde Gérard, épouse d'Edmond Rostand et auteur de poème et de pièces de théâtre.

Bonne année à toutes les choses,
Au monde, à la mer, aux forêts.
Bonne année à toutes les roses
Que l’hiver prépare en secret.

Bonne année à tous ceux qui m’aiment
Et qui m’entendent ici-bas.
Et bonne année aussi, quand même,
À tous ceux qui ne m’aiment pas.

Rosemonde Gérard

BonneAnnee

illustration : carte de vœux fait maison par Anjelica et reçue ce samedi

D'autre dimanches poétiques, à lire sur d'autres blogs :
Celsmoon, Edelwe, Mango, Lepetitmouton, Abeille, Emmyne, Paradoxale, Chrestomanci, Mariel, Laurence, Ankya, Herisson08, Anjelica, Schneeweiss, George, Fleur, Esmeraldae, Armande, Restling, Satya, Violette, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin, Soie, Alex, Hambre, Katell, Mathilde, Schlabaya...

Posté par uhbnji à 22:10 - Poésie / Littérature - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2010

Les Demeurées

Comme promis, voici mon avis sur "Les Demeurées" de Jeanne Benameur, le premier livre que j'ai lu parmi les deux reçu dans le cadre du swap Nouvel An 2010. Il s'agit d'un coup de cœur 2009 pour Celsmoon. Je l'ai lu en premier car je me souvenais l'avoir vu sur le blog d'Anjelica (mais ça devait être l'ancien blog car je n'ai pas retrouvé l'article). A l'époque je m'étais dit que soit je l'adorerais, soit je le détesterais. Quand je l'ai vu dans le colis envoyé par Celsmoon, je me suis dit que j'allais enfin savoir...

LesDemeureesQuatrième de couverture :
"La mère, La Varienne, c'est l'idiote du village. La petite, c'est Luce. Quelque chose en elle s'est arrêté. Pourtant à deux, elles forment un bloc d'amour. Invincible. L'école menace cette fusion. L'institutrice, Mademoiselle Solange, veut arracher l'enfant à l'ignorance, car le savoir est obligatoire. Mais peut-on franchir indemne le seuil de ce monde ?
L'art de l'épure, quintessence d'émotion, tel est le secret des Demeurées. Jeanne Benameur, en dentellière, pose les mots avec une infinie pudeur et ceux-ci viennent se nouer dans la gorge"

Mon avis :
Finalement, ce n'est pas aussi tranché que je le pensais avant d'avoir ouvert le livre.
Au début, je n'ai pas vraiment accroché. Le style est décousu, l'ambiance est un peu glauque, et le fait que j'ai entamé cette lecture dans une laverie froide un jour de neige n'a pas du aider.
Mais finalement, je me suis laissée prendre dans l'histoire. Une histoire vraiment touchante, avec des personnages attachants (aussi bien Luce et La Varienne que Mademoiselle Solange l'institutrice), dont on ressort avec plein de questions. Nos certitudes sont-elles toujours fondées ? L'éducation est-elle toujours une bonne chose ? N'avons nous pas oublié ce qui fait vraiment le lien, la relation entre deux êtres ? Pourquoi avons nous toujours peur de ce qui est différent ?
Une lecture intéressante, mais pas vraiment un coup de cœur pour moi.

L'avis de Florinette ici

L'auteur :
Née d'une mère italienne et d'un père arabe, Jeanne Benameur quitte l'Algérie à l'âge de cinq ans pour s'installer avec sa famille à La Rochelle. Professeur de lettres, elle exerce ce métier à Paris. Auteur de textes poétiques, de textes pour la scène et de roman, elle écrit aussi pour la jeunesse.

Enfant, j'ai lu "Samira des quatre routes", mais je dois avouer que je n'en ai pas gardé beaucoup de souvenirs. Je devrais peut-être le relire.

Posté par uhbnji à 22:01 - Poésie / Littérature - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

06 janvier 2010

Swap Nouvel an 2010

Tout d'abord, je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne année 2010. Qu'elle vous permette de réaliser vos rêves les plus fous.

DSC_0083Ensuite, puisqu'il semblerait que les règles aient (encore) changées, et que je sois en retard, je vais vous présenter le colis que j'ai reçu dans le cadre du swap Nouvel An organisé par Herisson 08, et qui été mon premier swap.
Ce colis m'a été envoyé par Celsmoon. Comme vous pouvez le voir, il contenait plein de petits paquets enveloppés dans du papier craft orné de mignons autocollants accompagné d'une  jolie carte expliquant entre autre le choix des livres. Evidement, je me suis empressés d'ouvrir les paquets et j'ai découvert :
DSC_0084- 2 tablettes de chocolat de Bolivie (qui ont très rapidement disparues).
- 1 mini agenda noir avec son crayon intégré, qui ne me quitte plus.
- 2 livres : Les demeurées et Les ateliers de Dame Alix (T1) dont je vous parlerais bientôt puisqu'il n'y a plus rien à cacher.
- Des bâtonnets d'encens pour une ambiance zen toute l'année (il faut que j'achète un support car je n'en ai pas).
- Un petit carnet pour noter toutes mes bonnes résolutions.
- Un joli marque-page avec, reproduction d'un tableau de Charles-Louis Mozin représentant le port de Rouen.

Évidement, je suis ravie de l'ensemble, et comme je me suis aussi bien amusée à préparer le colis de ma swappée, je pense que je ne vais pas tarder à m'inscrire à un autre swap. Il ne reste plus qu'à définir lequel car ils sont très nombreux à fleurir dans la blogosphère.

Posté par uhbnji à 23:38 - Jeux et chaines - Commentaires [10] - Permalien [#]

27 décembre 2009

Flocons, cotons, flottons

neigeLes petits flocons

Cette nuit
Sans bruit
Les petits flocons
Se sont enfuis
Comme des oisillons
Hors de leur nid ...

Cette nuit
Sans bruit
Les petits flocons
Ont butiné
Comme des papillons
Dans le verger.

Cette nuit
Sans bruit
Les petits flocons
Se sont ouverts
Comme de fins bourgeons,
Fleurs de l’hiver.

Albert Atzenwiler

Pour ce dernier dimanche poétique de l'année, j'ai choisi un poème qui s'accorde avec la météo du moment.

D'autre dimanches poétiques, à lire sur d'autres blogs :

Celsmoon, Edelwe, Mango, Lepetitmouton, Abeille, Emmyne, Paradoxale, Chrestomanci, Mariel, Laurence, Ankya, Herisson08, Anjelica, Schneeweiss, George, Fleur, Esmeraldae, Armande, Restling, Satya, Violette, Zik, Lystig, Amos, Bookworm, Emma, Julien, Marie, Yueyin, Soie, Alex, Hambre, Katell, Mathilde, Schlabaya...

Posté par uhbnji à 18:35 - Poésie / Littérature - Commentaires [4] - Permalien [#]


Fin »